Vers de nouvelles lectures

On m’a recommandé un livre il y a quelques temps ou plutôt un auteur ou une auteure comme on veut et donc plusieurs livres au choix sur le même thème mais pas dans le roman de gare, des documentaires, des histoires vraies !

Cette dame raconte ses expériences professionnelles, les cas qu’elle rencontre et comment elle les gère. J’ai choisi un livre au hasard mais est-ce bien un hasard, je ne sais pas ? La couverture, le titre m’ont attiré.

Au départ, habitué au roman policier, la lecture d’un document m’a laissé sceptique, perplexe mais je me suis quand même laissé tenter, il faut avoir l’esprit ouvert ; dès les premières pages, j’ai su que je n’abandonnerai pas ce livre avant la fin et que j’en lirai certainement d’autres de la même auteure. L’écriture, comme on me l’avait assuré, est simple et fluide alors qu’elle pourrait être technique et compliqué, les personnages (réels) sont présentés de manière attachante. J’ai l’habitude de lire un peu tout les soirs avant de m’endormir et c’est chaque fois avec plaisir que j’ouvre ce livre, je me replonge avec aisance dans le quotidien de cette femme.

Allez, j’arrête de tourner autour du pot, cette dame, grande dame puis-je dire se nomme Torey Hayden, c’est une célèbre psychologue américaine qui s’occupe de l’enfance inadaptée (autisme, mutisme,…) en milieu scolaire où évoluent d’autres enfants atteints d’autres pathologies, ses classes sont petites et son travail consiste à aider ces enfants à « évoluer », à s’accepter et accepter les autres et elle a des résultats impressionnants avec des méthodes pas toujours orthodoxes, disons qu’elle s’adapte.

l'enfant blessée de Torey Hayden
l’enfant blessée de Torey Hayden

J’ai choisi « L’enfant blessée » que je n’ai pas encore terminé mais peu importe, je voulais, par cet article, vous raconter toute la volonté que Torey met dans son travail, tout son cœur et les résultats sont surprenants.

Dans une classe de 5 élèves de 6 à 9 ans d’horizons, d’origines et de milieux différents ou on retrouve l’hyper activité, le syndrome de tourette, le syndrome d’alcoolisme foetal, l’autisme, la catatonie, Torey va déborder d’ingéniosité (le chant, par exemple) qui va amener ces enfants plus que bagarreurs à discuter entre eux et ces échanges m’ont fait un pincement au cœur comme si je les accompagnais.

Quand à l’enfant blessée, Vénus, petite fille de 7 ans plongée dans un mutisme complet mais qui peut littéralement exploser avec une violence inouïe si on entre dans son espace vital, la danse, la lecture de B.D., la compassion et la grande sensibilité de Torey en viendront ils à bout ? Je ne sais pas encore mais je sais déjà qu’elle y mettra tout son cœur.

Disponible chez votre libraire de quartier 😉

Bonne lecture

#Renaissance, Pleine Conscience, Project Life

“En cas de changements majeurs inattendus, le sol se dérobe sous nos pieds et nous chancelons jusqu’à trouver une terre ferme. Les limbes dans lesquels nous sombrons alors, avec toutes les peurs, les douleurs et les incertitudes qu’elles impliquent, sont l’occasion de faire notre introspection”

Life

Après avoir vécu un traumatisme violent, j’ai touché le fond de mon âme et je commence tout juste à prendre pieds, à rouvrir mon cœur et ma conscience. Le sol s’est entièrement volatilisé sous mes pieds. J’ai perdu la notion du temps, de la vie, des autres et de moi-même. Je me suis protégée de l’inacceptable dans une bille de déni, d’oubli, de larmes. J’ai vomi ma souffrance dans mon journal intime et je me suis perdue dans la montagne. Mais le soulagement tant espéré n’est pas tombé du ciel.

C’est quand même étrange (ou pas)… Je suis diplômée de psychologie clinique et d’art-thérapie. Pourtant, j’ai été totalement incapable d’appliquer mon expérience à ce que je vivais. Ma randonnée m’a fait prendre conscience de mon corps, de moi-même (le sac à dos était lourd lol). A mon retour, j’ai relu mon journal intime. J’ai réalisé que j’y avais jeté mon coté sombre sans jamais un mot d’espoir. Alors j’ai commencé à me poser les “bonnes” questions, à consulter un médecin, à accepter son aide.

Project Life - Bullet journals

Encore aujourd’hui, toutes ces semaines passées restent comme “absentes”. Je n’ai pas de souvenir précis de toute cette période. C’est déstabilisant! J’ai cependant utilisé mon énergie pour vivre mes journées en pleine conscience. Ca peut sembler une évidence Clignement d'œil pourtant je rame GRAVE Rire. Il me fallait une méthode pour reprendre contact avec mes sens, ma vie au présent, mon âme, l’ancrage.

J’évite volontairement les détails sordides trop personnels et inutiles à ressasser.

Il me faut prendre conscience de ma vie, de mes engagements, de mes activités, de ma santé… Tout ce qui est théoriquement naturel mais qui me demande un gros travail quotidien. J’ai pris comme support une activité artistique, créative et positive. Inspirée du Project Life de la bloggeuse américaine Becky Higgins, des Bullet Journals. Chaque jour, j’ai pris l’habitude de me lever à 6h et de prendre un bon petit déjeuner après quelques minutes de yoga/méditation. Je prends des repères et des habitudes, comme un enfant. Je suis sécurisée et je libère mon esprit puisque je n’ai pas à prendre la décision : je le fais, c’est tout.

Chaque soir, je crée une page avec une photo et quelques notes représentatives de ma journée, le tout avec une vision objective, positive et inspirante.

Project Life - Bullet journals

Dans mon cas, la méthode est salvatrice. Je retrouve un rythme de vie/travail/sommeil. C’est une réelle renaissance et ça fait vraiment du bien. Grace aux habitudes et à la pleine conscience, j’ai retrouvé mes activités préférées. J’ai cousu ce Project Life sur un album de scrap qui recentre l’ensemble de ce que je vis et de celle que je suis. Demain matin, je vais y ajouter un calendrier de mes rendez-vous et des activités associatives, travaux de jardin… tout est dans ce book, je n’éparpille surtout pas Sourire

Je ferai un tutoriel si ce projet vous fait envie.

Je tiens à demander pardon à tous ceux qui m’ont écrit sans obtenir de réponse. Pour un temps, je vais rédiger un article tous les deux jours pour répondre en une seule fois. Comprenez qu’actuellement je suis encore moins en phase avec les écrans (si, c’est tout à fait possible), je ne réponds pas non plus au téléphone (ok, je n’ai jamais été une pro de la téléphonie portable non plus lol) : j’évite de me disperser.

La boutique de l’Association est fermée le temps de mettre à jour les commandes accumulées pendant ma “convalescence” (si on peut dire). Je vais prendre l’habitude de renseigner un suivi des demandes en cours. Je remercie toutes les personnes qui m’ont aidée par leurs encouragements, leur patience, leurs partages objectifs Sourire.

Project Life - Bullet journals

Aujourd’hui, ces deux commandes ont été expédiées (photo).

Un grand merci aussi pour l’aide apportée à nos animaux pendant cette période. Je m’engage à publier un état des comptes de l’Association avant la fin du mois. J’ai des petits messages personnels auxquels je répondrai aussi avant la fin du mois Clignement d'œil. Alors, c’est parti?

Ce matin, j’étais de bonne heure et de bonne humeur devant les machines à coudre de l’atelier. Après les envois postaux, j’aimerais retrouver le potager (pas aujourd’hui parce que j’ai une belle angine et que la chaleur fait monter ma température – pov’ vieille!), les animaux (oui, oui, Ganesh et Gaïa me manquent), les enfants ainsi que mes valeurs dynamiques et écologiques.

A très vite. Je vous aime <3<3<3