Vers de nouvelles lectures

On m’a recommandé un livre il y a quelques temps ou plutôt un auteur ou une auteure comme on veut et donc plusieurs livres au choix sur le même thème mais pas dans le roman de gare, des documentaires, des histoires vraies !

Cette dame raconte ses expériences professionnelles, les cas qu’elle rencontre et comment elle les gère. J’ai choisi un livre au hasard mais est-ce bien un hasard, je ne sais pas ? La couverture, le titre m’ont attiré.

Au départ, habitué au roman policier, la lecture d’un document m’a laissé sceptique, perplexe mais je me suis quand même laissé tenter, il faut avoir l’esprit ouvert ; dès les premières pages, j’ai su que je n’abandonnerai pas ce livre avant la fin et que j’en lirai certainement d’autres de la même auteure. L’écriture, comme on me l’avait assuré, est simple et fluide alors qu’elle pourrait être technique et compliqué, les personnages (réels) sont présentés de manière attachante. J’ai l’habitude de lire un peu tout les soirs avant de m’endormir et c’est chaque fois avec plaisir que j’ouvre ce livre, je me replonge avec aisance dans le quotidien de cette femme.

Allez, j’arrête de tourner autour du pot, cette dame, grande dame puis-je dire se nomme Torey Hayden, c’est une célèbre psychologue américaine qui s’occupe de l’enfance inadaptée (autisme, mutisme,…) en milieu scolaire où évoluent d’autres enfants atteints d’autres pathologies, ses classes sont petites et son travail consiste à aider ces enfants à « évoluer », à s’accepter et accepter les autres et elle a des résultats impressionnants avec des méthodes pas toujours orthodoxes, disons qu’elle s’adapte.

l'enfant blessée de Torey Hayden
l’enfant blessée de Torey Hayden

J’ai choisi « L’enfant blessée » que je n’ai pas encore terminé mais peu importe, je voulais, par cet article, vous raconter toute la volonté que Torey met dans son travail, tout son cœur et les résultats sont surprenants.

Dans une classe de 5 élèves de 6 à 9 ans d’horizons, d’origines et de milieux différents ou on retrouve l’hyper activité, le syndrome de tourette, le syndrome d’alcoolisme foetal, l’autisme, la catatonie, Torey va déborder d’ingéniosité (le chant, par exemple) qui va amener ces enfants plus que bagarreurs à discuter entre eux et ces échanges m’ont fait un pincement au cœur comme si je les accompagnais.

Quand à l’enfant blessée, Vénus, petite fille de 7 ans plongée dans un mutisme complet mais qui peut littéralement exploser avec une violence inouïe si on entre dans son espace vital, la danse, la lecture de B.D., la compassion et la grande sensibilité de Torey en viendront ils à bout ? Je ne sais pas encore mais je sais déjà qu’elle y mettra tout son cœur.

Disponible chez votre libraire de quartier 😉

Bonne lecture

* Salopette en jean pour garçons et filles, 3 ans

Salopettes enfants - Children dungarees

La formule zéro gaspillage Sourire

Je l’ai peut-être déjà dit (ou pas lol), je travaille avec des textiles naturels. Or, qui dit naturel ne veut pas dire écologique. C’est abominable de voir le besoin en eau et en pesticides des cultures de coton.

La culture du cotonnier nécessite une saison végétative longue, beaucoup de soleil et un total de 120 jours arrosés pour assurer la croissance puis un temps sec en fin de cycle végétatif pour permettre la déhiscence des capsules et éviter le pourrissement de la fibre.

Pour lutter contre les parasites du cotonnier, et pour défaner chimiquement le cotonnier avant récolte (au Méthane arséniate mono sodique en général), les cultivateurs des États-Unis ont longtemps utilisé et utilisent encore une grande quantité de pesticides contenant de l’arsenic (arséniate de plomb autrefois et organoarsénicaux aujourd’hui), ce qui a contribué à une pollution et une dégradation croissante des sols dans les régions de grande culture du cotonnier (Louisiane par exemple).
Les producteurs de cotonnier bio n’utilisent pas ces produits, mais ont une production moindre et plus couteuse en main d’œuvre.

GROSSE PRISE DE CONSCIENCE tout de même, non? On croit porter une t-shirt naturel qui se révèle finalement être une fibre polluée et polluante§ J’ai installé des toilettes sèches pour garder l’eau si précieuse à boire… ce n’est pas pour porter un vêtement qui a demandé plus d’eau que mon année de toilettes humides.

Salopettes enfants - Children dungarees

Alors j’ai décidé de faire ma part dans cette filière “textile”. Cette salopette s’appelle “zéro gaspillage” Sourire

A partir de maintenant, quand je créé un vêtement sur commande, je fais en sorte de ne rien jeter. Je crée des vêtements pour enfants, pour les bébés aussi, des accessoires… rien n’est jeté!

Cette salopette en Denim et lin brodé est en vente sur Etsy https://www.etsy.com/fr/listing/494199011/salopette-enfant-en-jean-avec-poche?ref=shop_home_active_1&langid_override=0

Et sur la plateforme Da Wanda http://fr.dawanda.com/product/108858447-salopette-enfant-en-jean

Et sur notre site http://www.khouture-naturelle.com/listing/494199011/salopette-enfant-en-jean-avec-poche

Elle est unique bien sûr Tire la langue