Je voudrais une vie à moi

Depuis toujours, je suis ce que l’autre attend de moi. Je n’ai pas été enfant, je ne m’en souviens pas. Je me demande si j’ai été aimée pour moi. J’ai satisfait les désirs de mes parents et j’ai été une « thérapeute » du couple de mes parents. J’ai été là bonne copine toujours là pour les autres. J’ai tout fait pour mon mariage, pour mes enfants…

Doit on d'oublier pour les autres?
Doit on d’oublier pour les autres?

J’ai arrêté de travailler pour que mes filles aient l’enfance qui m’a tant manquée. Où sont elles maintenant ? Pas un mot, même pas un signe pour les « fêtes ». Elles n’ont plus besoin de moi.

J’ai été très active pour une association d’aide aux victimes de viols, de troubles alimentaires, d’addictions de toutes sortes. Je regarde parfois les photos et les lettres de toutes ces filles qui venaient chercher de l’aide chez moi. Aucune n’a jamais donné de nouvelle… même si certaines sont dans mes « amies » Facebook. Elles n’ont pas un mot gentil et quand elles m’envoient un message, c’est pour demander de l’aide. Et ma « meilleure amie »…je crois que c’est le plus douloureux. Était elle vraiment mon amie ? Quand j’ai eu besoin d’aide, elle m’a dit que je ne pouvais pas venir chez elle. Depuis, elle ne s’est pas inquiétée de ma situation.

Les soins de Destin, été 2017
Les soins de Destin, été 2017

J’ai fait les soins de ce cheval cet été. Matin et soir, j’ai soigné sa blessure et nettoyé son box. J’ai recousu sa couverture pour que les mouches ne collent pas à sa plaie. Mais je ne l’ai pas revu. J’ai été virée sans aucune explication…et je n’ai plus accès à aucun centre équestre sans réellement comprendre pourquoi. Ça m’attriste.

David
David

Et il y a cet homme. Il a promis de prendre soin de moi. Mais les actes ne suivent jamais. Il a besoin de moi pour mon aide et mon amour inconditionnel mais il n’est pas là pour moi. Il ne me protège pas, ne m’aime pas, ne me respecte pas. Au dehors tout le monde le voit gentil et presque attentionné mais l’envers du décor est loin de ce qu’il montre.

Je voudrais une vie pour moi. Même seule, je pourrai avoir un peu d’énergie pour prendre soin de moi. J’ai des rendez vous demain matin. Je vais encore prendre sur moi. Pauvre monde égoïste !

Kitty
Kitty

Kitty fait des câlins. Elle ne demande pas grand chose. Elle aime être avec moi. Encore cette nuit, je reste dans le canapé avec mes chats. Je n’ai pas vécu pour moi, j’ai tout donné. Un seul regard m’aurait suffit. Mais je suis inexistante…