Santé et bien-être : sommeil paisible

Douce nuit, de beaux rêves, l’être humain passe un tiers de sa vie à dormir. Le sommeil est un besoin vital, une source d’énergie. Mais dites moi, que faites vous de vos soirées pour préparer ce repos?

Musique douce, lumière tamisée et un très vieux remède de grand-mère : le lait chaud au miel 🙂 Le lait contient du tryptophane, qui accroit le niveau de sérotonine dans le cerveau et ce dernier va la convertir en mélatonine grâce au calcium également présent dans le lait. Les glucides du miel accélèrent le passage du tryptophane dans le cerveau et donc, l’endormissement.

Bojo et couture en cours - Sewing Bujo and sarouel
Annawenn, la Fée de Brocéliande 🙂

J’adore allumer une bougie parfumée et éteindre les lumières. La flamme réconfortante de la bougie aide à prendre congé de la journée dans la bienveillance puisqu’elle vous aidera à créer un équilibre agréable entre lumière et obscurité. Elle instaure l’intimité et stimule la sécrétion de l’hormone du sommeil. Un pur moment de bonheur!

Bojo et couture en cours - Sewing Bujo and sarouel
Toutes les femmes sont des fées et apportent la lumière et les couleurs de la vie.

Entre veille et sommeil, gardez-vous un carnet à portée de main? J’en suis fan et j’y note mes pensées, mes idées et des tas de choses utiles ou pas. Dans la douce lumière de la bougie et des étoiles, désireuse d’aller dormir, dans votre carnet, notez les pensée qui émergent. En soirée, elles sont souvent révélatrices et vous évitez ainsi de les perdre.

Bojo et couture en cours - Sewing Bujo and sarouel
Mon Bullet Journal

L’améthyste peut également vous aider à y voir plus clair dans vos idées. Placée sur votre table de nuit, cette pierre sereine protège contre les insomnies, les tourments et les cauchemars. L’améthyste détourne les pensées de votre subconscient et du monde matériel. Elle vous rend plus intuitif. Votre compréhension vous conduira à ré-ouvrir ce carnet pour écrire avant de dormir.

Bojo et couture en cours - Sewing Bujo and sarouel
Améthyste brodée sur la couverture du journal santé et bien être

Les rêves sont essentiels à notre santé mentale. Ils ont une fonction d’évacuation. Les rêves sont essentiels à notre capacité de concentration, nos aptitudes sociales, notre intelligence émotionnelle et notre humeur régresse lorsque nous ne rêvons pas. Quelques gouttes d’huile essentielle de lavande sur votre linge de nuit et vous serez calme et détendu. Les parfums naturels de lavande ralentissent le rythme cardiaque et réduisent la tension artérielle.

Bujo et couture en cours
Un esprit libre, une femme qui m’inspire

Votre chambre est un endroit calme, paisible, agréable. Votre lit est confortable et rien ne doit venir perturber votre sommeil. Laissez vos téléphones, tablettes et autres écrans en dehors de votre chambre. Déconnecter est une simple question de bon sens. Tout est énergie, faites en sorte de positiver l’énergie. L’endormissement exige que vous vous abandonniez à la nuit.

Réflexion un jour de Décembre

« Le bonheur vient de la poursuite du chemin en soi, pas de la destination. » Sagesse Bouddhiste.

« Le bonheur ne s’achète pas, ne se commande pas, il ne dépend pas des conditions externes mais plutôt de la façon dont elles sont interprétées. Le bonheur est une condition qui doit être préparée, cultivée et protégée par chacun. »

Tout ça est écrit dans un livre mais, moi, j’en pense quoi ? je ne peux pas apprendre à vivre avec les idées des autres, je dois me forger miennes et pour l’instant, je me suis plutôt mal débrouillé. Aujourd’hui, je veux vivre pleinement et sereinement dans l’Amour.

J’ai eût 50 ans, 50 ans de leurre et d’échecs… Alcool, tabac, drogue, tout y est passé à plus ou moins fortes doses, sur des durées plus ou moins longues et ça a la fâcheuse tendance à détruire neurones et réflexions. Après un échec en thérapie qui m’incombe, Annawenn m’offre, une fois de plus, son aide, son écoute et son attention ; Je la remercie du plus profond du cœur, I love you.

Et promis, je publierai, un jour, mon témoignage afin qu’il puisse servir à d’autres personnes en détresse, toutes ces personnes qui se croient seules au monde mais qui ne le sont pas. D’autres vivent ou ont vécu les mêmes tourments.

Aujourd’hui, je me reconstruis, jour après jour, par le biais de lectures qu’on me conseille (toujours Annawenn) ; je lis, pour l’instant, des livres papiers, j’ai besoin de l’odeur et de la chaleur du livre (je n’irai pas vers le livre numérique) et j’ai encore du mal avec la lecture de blogs mais je passerai vous lire, promis. J’écris, entre autre, mon témoignage et mes lectures qui sont encore lentes ! J’essaie d’avoir des journées structurées, je prépare le petit-déjeuner que je prends après méditation, je cuisine, je fais le ménage, j’aide Annawenn à la couture, je vais aux chevaux et nourris notre petite ménagerie. Et chaque journée passée sans heurts et une journée de Bonheur gagnée.

Aujourd’hui, j’ai 50 ans et je veux me grandir de l’amour et du soutien que l’on m’apporte, 2 femmes qui se reconnaîtront, ça peut paraître peu mais elles me suffisent. J’ai besoin de m’écrire, ne pas effacer le passé mais apprendre à vivre avec, le dompter et faire de l’avenir une providence, vivre dans l’Amour  et le Bonheur auprès de ma bien-aimée. J’ai besoin d’apprendre à parler, de m’extérioriser, me moquer de moi, ne plus avoir peur, simplement vivre.

J’ai 50 ans, un avenir à préparer et, aujourd’hui, j’ai appris qu’il fallait prendre le temps, ne plus brûler les étapes. Mes livres de Médecine Chinoise et de Tui-Na sont à portée de main et mes lectures ont mis en évidence que je devais attendre, patienter encore un peu avant de me jeter dessus. Je n’ai pas encore l’esprit aussi limpide dans la réflexion que je le pensais. La lecture, la vie, l’observation, tout amène à réflexions et moi, j’ai passé ma vie un peu à l’Ouest dans les vapeurs d’alcools et autres drogues donc, ça aussi est à apprendre.

Je suis partie dans une nouvelle lecture qui n’est apparemment pas choisi de manière anodine, à relire plusieurs fois et je me ferai un plaisir de vous en faire part.

Restaurer l’image de soi et rester bien dans son corps

Les fluctuations de poids ne sont pas seulement une question d’arithmétique (apport et consommation de calories) mais aussi d’émotions. Il y a une participation affective aux prises de poids et à la résistance de notre organisme à les perdre.

Ensemble, nous allons expliquer les origines psychologiques de nos déséquilibres : conditionnement par l’éducation, pulsion orale, anxiété, consolation… Je vous propose une véritable rééducation pour réagir au stress sans compenser par la nourriture.

Je perds des kilos de stress et je gagne des tonnes de bien être
Je perds des kilos de stress et je gagne des tonnes de bien être

Je me suis un peu amusée à tourner cette vidéo d’introduction 😉 Je n’ai pas de méthode miraculeuse. J’ai été très (trop) maigre et anorexique, puis j’ai frôlé l’obésité pour retomber dans l’autre extrême (oui, j’ai des photos même que!). Il y a environ 4 ans, j’ai pris conscience du danger de mes comportements et j’ai commencé à prendre soin de moi. C’était en hiver, je me promenais avec mon chien et j’ai cru mourir d’essoufflement en remontant chez moi! J’ai pris mon courage à deux mains pour (re)sortir le pèse personne : 68 kilos pour 163 cm et pas de muscles, même mon cœur n’en pouvait plus et je peux vous dire que mes jambes étaient douloureuses. Mais cette fois, hors de question de faire un « régime » ridicule imposé par les multinationales.

Je venais de m’installer (de façon très précaire) dans un village de montagne isolé. J’ai simplement commencé à écrire dans un joli carnet. J’ai écrit tout ce que j’avais en tête, comme ça venait. J’ai porté un autre regard sur moi-même, sur mon corps, mon hygiène de vie, mes relations, mes habitudes…. Avec le temps, j’ai aussi commencé à me relire, à prendre conscience que j’étais aussi mal dans mon corps que dans ma tête. C’est triste de lire à quel point ma souffrance tenait la première place du podium de ma vie et de mes pensées.

Sur une feuille, j’ai noté mes envies à court terme, mais aussi mes projets d’avenir, les j’aime/j’aime pas, ce qui me fait du bien/me fait souffrir. J’ai aussi dessiné et je me suis cousu un joli sarouel à mes mesures. C’est beaucoup plus facile que d’essayer des fringues dans les cabines d’essayage du prêt à porter…..et de repartir en pleurant parce que rien ne va : les tailles standards ne me vont pas.

Je vous invite à faire ce petit exercice sur la jolie page que j’ai créé pour cette occasion (à imprimer ici). N’hésitez pas à mettre des couleurs, des fleurs, des dessins et votre bilan de ce jour (daté). Vous pouvez bien sûr me poser vos questions en commentaire ou via le formulaire de ma page contact  qui préservera votre anonymat. Je suis une grande fan des papiers et stylos alors si le cœur vous en dit, écrivez moi, tout simplement.

Angélique Khoutûre, BP507, 97 rue Sauveur Tobelem, 13007, Marseille. A très bientôt

Bujo d'Annawenn, page à imprimer
Bujo d’Annawenn, page à imprimer